François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


ALTEO, pourquoi ce lynchage ?



Communiqué de Presse de François-Michel LAMBERT, député UDE de Gardanne.
Gardanne, le 3 septembre 2016.

En cette fin d’été une offensive médiatique sans précédent laisse croire que l’usine ALTEO de Gardanne, usine de production d’alumines de spécialité, ne respecterait pas ses engagements et continuerait à polluer sans limite la mer. Une journaliste de l’émission de Thalassa sous-entend qu’il est aisé de trouver les boues rouges en déposant un pot rouge devant la Ministre de l’Environnement, Ségolène Royal. Utilisant la réponse de la Ministre « Comment est-ce qu’on a pu même renouveler cette autorisation [de rejets boues rouges] ?  », le reportage crée une ambiguïté. Non, il n’a pas été autorisé de continuer à rejeter des boues rouges tel que semble le dire le reportage.

Le député UDE François-Michel LAMBERT, élu à Gardanne et totalement impliqué pour régler les impacts sur la santé et l’environnement générés par cette usine, se scandalise du procédé utilisé par les médias : « Déjà en décembre 2014 France 3 dans son journal du Soir lors d’un débat sur les rejets d’Alteo de Gardanne a projeté des vieilles images de la catastrophe de Hongrie sans avertissement pour le téléspectateur, laissant ainsi entendre qu’il s’agissait des images de Gardanne. Sur mon interpellation, la présidente de France Télévision a reconnu la faute, mais s’est contentée de supprimer les images de la plateforme Internet de France 3, sans aucune annonce de la chaîne publique. Incompréhensible ! »

Le reportage de Thalassa a interviewé de très nombreuses personnes, avec au final un reportage qui ne dépasse pas les quelques dizaines de minutes. « Reportage à charge : la journaliste a minimisé les propos positifs, voire occulté ceux qui apportent des solutions comme par exemple Antoine BOMBARD(1). Pourquoi ce biais ? » demande le député.

Il est également très étonnant de découvrir des affirmations présentées par des personnes peu connues du milieu scientifique, sans prendre en considération les avis des experts, comme ceux du pôle scientifique d’Aix-Marseille Université. Ou encore ceux de l’Institut Océanographique Paul Ricard. « Je suis très étonné que ces scientifiques de renommée mondiale n’apparaissent jamais dans les reportages, ni même ne soient interrogés. Début juillet à l’Institut Océanographique Paul Ricard, des scientifiques internationaux sont venus présenter la réalité du recul de la pollution depuis 50 ans, notamment en baie de Marseille. Mais aussi de cibler de nouvelles sources de pollutions, sur lesquelles peu de moyens sont mis en oeuvre. J’étais le seul élu présent, pas de journaliste de France Télévision Pour parler, il faut savoir ! » déclare FML.

Fin juin, le comité de suivi de site s’est réuni pour la 2ème fois. Les résultats présentés sont encourageants, certains mêmes démontrent un niveau répondant à la norme, très en dessous des niveaux dérogatoires. Lors de ce comité, Altéo a présenté un calendrier pour le lancement dès cet été des pilotes industriels avec de nouvelles solutions et probablement des résultats positifs très prochainement « J’en ai marre que l’on efface ce qui est positif, pour grossir ce qui est négatif jusqu’à être à la limite du mensonge. Il est là notre problème, les journalistes désespèrent les hommes et femmes qui se battent pour trouver une solution, détournant parfois des vrais problèmes, ils ne jouent pas leur rôle. » déclare FML.
 
Dans le reportage, la ministre de l’environnement Ségolène Royal affirme : «Quand vous avez sur place un élu, un parlementaire qui est élu au groupe écologiste et qui soutient l’entreprise, tout le monde s’engouffre là-dessus en disant :  « Mais si, puisque le député écologiste dit que ce n’est pas dangereux, allons-y ! ». Face à cette affirmation le député FM Lambert réagit « Mme la Ministre, que je respecte, ne peut pas se permettre de tenir de tels propos, ils sont diffamatoires envers un élu de la République car infondés.». FML rajoute « Je n’ai jamais dit que ce n’était pas dangereux, inlassablement je cherche à trouver les solutions pour concilier industrie indispensable à notre économie et protection de la santé et de l’environnement. J’invite chacun à se référer à mes très nombreuses publications et déclarations en ce sens. »
 
Prochainement FM Lambert rencontrera Georges Pernoud créateur et animateur de Thalassa, pour lui présenter les solutions technologiques de dépollution testées à Gardanne, qui permettront de mettre à niveau rapidement l’usine, mais aussi de régler nombre d’autres pollutions en France et partout ailleurs dans le monde « Je crois en la rencontre des hommes, si Monsieur Georges Pernoud accepte mon invitation à découvrir à Gardanne, il sera impressionné par ce qui est fait ici, et j’espère, il en fera un 2ème reportage, plus juste » précise François-Michel Lambert
 
Pour tout contact presse :
Marjorie Hagobian - 0616507066
 
  1. Antoine BOMBARD est par ailleurs le fils d’Alain BOMBARD emblématique opposant dès les années 60 aux rejets en mer.

Nota : A lire aussi le Communiqué de Presse de la préfecture qui contredit les propos rapportés dans le reportage de Thalassa du vendredi 2 septembre 2016.
A télécharger ici :

cp_usine_alteo_de_gardanne.pdf CP Usine Alteo de Gardanne.pdf  (383.97 Ko)


Lundi 5 Septembre 2016



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Février 2017 - 07:37 Moins de "boues rouges", les efforts d'Alteo reconnus


François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription