François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


"ALTEO, une révolution de gouvernance des territoires est indispensable"



Communiqué de presse de François-Michel LAMBERT député UDE des Bouches du Rhône.
Gardanne, le 10 mars 2016.

L'usine d'alumine de Gardanne est depuis plusieurs mois au centre de toutes les attentions, de critiques et de tensions voire d'affirmations non vérifiables.

Hier mercredi 9 mars, un incident grave s'est produit sur l'usine avec un relargage d'un embrun de soude sur la ville.
 
Le député de Gardanne, François-Michel LAMBERT (UDE) a présenté le vendredi 4 mars à la presse locale la situation à date (de fait avant l'incident du 9 mars), pour proposer une innovation en terme de gouvernance.

"Il y a 2 mondes qui s'affrontent et refusent de rentrer dans une véritable collaboration : les opposants qui ne sont que dans la contestation et la direction de l'entreprise qui ne croit que dans la vérité scientifique et ne saisit pas les attentes citoyennes. Nous devons en sortir pour réussir la transformation du modèle de développement, dans un intérêt collectif avant tout. Je ne suis le soutien d'aucun camp, je suis pour aller de l'avant ensemble et dans une intelligence collective" déclare le député François-Michel LAMBERT.

L'hyper-médiatisation du sujet des "boues rouges" a permis de faire venir à Gardanne de nombreuses innovations.

A titre personnel le député François-Michel LAMBERT a relayé auprès d'Alteo, 7 entreprises porteuses d'innovations récentes ou jamais testées dans ce domaine d'application. Trois d'entre elles donnent de bons espoirs : la société Blue District (Technique d'Ozononation Hybride) en test labos depuis 18mois (à noter que cette structure a bénéficié dès 2014 d'une aide du député LAMBERT par la réserve parlementaire, dans le cadre d'un programme de recherche sur l'eau), la société Pearl (filtration à base d'écorces - brevet Avril 2015, 1er test en 2016), la société ETS (technique  hydro-nes).

"Il n'y a pas de solution miracle. Il est irresponsable d'envoyer la production dans d'autres pays qui seront regardant. Il n'y a donc qu'une voie : celle de la collaboration entre tous les acteurs, et d'un assemblage de solutions pour réussir au plus vite à être au niveau des normes en matière de rejets. Je le dis et redis : mon seul objectif est d'avoir de l'eau de qualité d'irrigation en sortie d'usine. Aujourd'hui, aux vues des technologies nouvelles nous pouvons l'atteindre. A condition de ne pas tirer les uns sur les autres" complète François-Michel LAMBERT.

Le député a fait dès le mois de décembre une proposition au Premier Ministre, relayée à la Ministre de l'environnement : la mise en place d'une plateforme collaborative intégrant tous les acteurs et les compétences dans le domaine des pollutions marines, terrestres et aériennes. Elle aurait comme objectif de suivre les innovations possibles et surtout d'associer la Société civile à ce suivi pour sortir des phantasmes et co-construire un nouveau modèle de développement. Cette plateforme s'appuierait sur les réseaux sociaux pour assurer une dimension collaborative accessible à tous.

"Aujourd'hui, soit on se met ensemble autour d'une table avec l'ambition de mobiliser toutes les intelligences de ce territoire pour coopérer sur les études et tests à mener, d'inventer et de créer les sources de richesses de demain, d'améliorer la vie des citoyens et la protection de l'environnement, soit on disparait collectivement avec l'usine. Notre territoire et l'histoire de l'alumine sont intiment liés, alors travaillons ensemble dans une nouvelle gouvernance" conclut le député François-Michel LAMBERT.

Le dossier complet comprenant cette note et les annexes (plus de 50 pages) sera transmis à tous les acteurs du territoire concernés par le sujet de l'activité de l'usine de Gardanne.

Retrouvez la conférence de presse du 4 mars ici :

conf_presse_alteo_mars_2016_v3.pdf conf presse alteo mars 2016_V3.pdf  (586.12 Ko)


Jeudi 10 Mars 2016



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Février 2017 - 07:37 Moins de "boues rouges", les efforts d'Alteo reconnus


François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription