François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


Ecotaxe Poids Lourds : une relance à conforter


Communiqué de presse du 23 juin 2014 de Ronan DANTEC, sénateur EELV de Loire Atlantique et de François-Michel LAMBERT, Député EELV des Bouches du Rhône


Le gouvernement, par la voix de la Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, Madame Ségolène Royal, a précisé ce lundi 23 juin les dispositifs du péage de transit poids lourds, venant remplacer l’écotaxe initialement prévue.

Cette relance permet de sauver l’essentiel de l’objet « écotaxe » : faire payer au transport routier son usage de la route, tout particulièrement dans le cadre de flux de transit utilisant gratuitement les infrastructures françaises, et utiliser une part de cette recette pour financer les investissements alternatifs vers le transport ferroviaire voyageurs et marchandises.

Avec 4000 kilomètres ciblés sur les axes de transit gratuits, la collecte se limitera à 500 millions d’euros pour un milliard attendu, et nous ne pouvons que regretter cette réduction de l'ambition même si le risque d'un abandon pur et simple n'était pas à écarter après la mobilisation de certains lobbys.

Cette taxation est un signal important pour l'évolution de modèles économiques trop liés à des importations à bas coûts, notamment dans les filières agricoles. Il rappelle la nécessité d'évolution vers des productions recherchant l'approvisionnement local, moins dépendantes des fluctuations des prix des matières premières, vers le développement d'une économie circulaire.

Ce premier pas nécessite de préparer la montée en puissance des régions. La préservation de l'outil "Ecomouv" leur offre l'opportunité d'une recette pour l'entretien et l'investissement sur les infrastructures régionales. C'est une possibilité qui devra être offerte dans le cadre de la future loi de décentralisation, avec des régions plus responsables et ayant une autonomie financière accrue.

Cependant, le compte de 1 milliard d’euros pour les infrastructures de transports pour les années 2014 et 2015 n’y est pas. Nous appelons à trouver d’autres recettes dès cette loi de finances rectificative, notamment sur la taxation des autoroutes bénéficiaires de plus de deux milliards d’euros.

Les écologistes seront au rendez-vous d’une politique ambitieuse de transition sur les transports, dans l’esprit de la loi de transition énergétique. Au gouvernement de démontrer, dès cette loi de finances et dans la confiance et la responsabilisation données aux régions, qu’il est à la hauteur des enjeux.
 

Pour tout contact :
Ronan DANTEC : 06.15.04.11.23 - r.dantec@senat.fr
François-Michel LAMBERT : 06.01.32.45.79 - fmlambert@assemblee-nationale.fr

Lundi 23 Juin 2014



François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription