François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


Explication de vote de François-Michel Lambert au nom du groupe Ecolo concernant la loi de décentralisation sur les métropoles



Explication de vote de François-Michel Lambert au nom du groupe Ecolo concernant la loi de décentralisation sur les métropoles
Monsieur le Président,
Mesdames les ministres,
Chers collègues,

Cette loi n’est pas anodine et concernera tous les Français, dans leur quotidien, dans les dynamiques territoriales.
Le groupe écologiste à l’Assemblée Nationale, dans la continuité du groupe écologiste au Sénat, a l’ambition d’une transformation réelle et efficace de nos collectivités pour une adaptation aux réalités de la France d’aujourd’hui, entre centralités urbaines et richesse rurales, dans une vision régionale forte, avec la volonté de simplifier les strates administratives et revoir les rôles des collectivités.

Le renforcement de la démocratie est une nécessité permanente. Le suffrage universel direct est une exigence des écologistes pour toute élection pour lier le citoyen au projet de son territoire et les élus appelés à porter ce projet. La décision de placer le suffrage universel pour les élections de 2020 est une avancée notable que nous saluons, et nous remercions le gouvernement de nous avoir écoutés.
Grâce à un travail collaboratif, nous avons pu, ensemble améliorer renforcer les délégations possibles de l’Etat vers les territoires, inscrits à l’article 2.

C’est notamment la région qui se voit confortée en tant que chef de file sur des enjeux majeurs de cette France de la diversité :
  • Sur les langues régionales affirmées
  • Sur les enjeux climat-énergie qui doivent être abordés localement
  • Sur l’enseignement supérieur et la recherche
Nous avons bien noté la possibilité donnée pour faciliter la fusion des régions et des départements dans un cadre démocratique, nous regrettons que cette dynamique de recomposition ne soit pas plus importante. La vision proposée pour les métropoles, des métropoles de fait et non pas d’une métropolisation des territoires, est couplée avec ces pôles ruraux garants des équilibres des territoires, garantie d’une France des territoires.

Les débats sur la métropole de Paris ont permis des avancées que nous saluons, le statu quo n’est plus acceptable. Mais le groupe écologiste n’a pas voté cet article  lors des débats : il doit être amélioré, comme mon collègue Denis Baupin l’a défendu quant à l’intégration des départements dans la métropole, quant à l’équilibre entre les EPCI actuels et la future métropole, et sur la meilleure répartition du rôle entre la région Ile-de-France et la métropole sur la compétence logement.

Nous rappelons que certains amendements écologistes ont permis des avancées, notamment celui [réformant] l’organisation de la circulation dans Paris, et ce grâce au soutien de tous les élus parisiens, preuve de l’attente de ceux qui veulent assumer localement leur responsabilité.
La métropole de Lyon apporte des réponses et une vision intéressante que nous aurions souhaité mise en œuvre pour des territoires comme l’Alsace et le Pays basque.

Quant à la métropole Aix Marseille Provence qui, il faut le dire, a été décidée dès le Sénat, nous regrettons l’impossibilité  donnée à son enrichissement. Cependant l’essentiel est lancé, ce territoire qui n’a pas su se mobiliser collectivement autour d’atouts remarquables dont chaque commune porte une part qu’il faut protéger, a maintenant une feuille de route, un horizon collectif, une ambition : celle de devenir ce territoire remarquable en termes de transition écologique, et en termes de gouvernance moderne, partagée.

Ce territoire a tout pour réussir. Vous nous donnez les moyens en mettant en place une mission de préfiguration autour du préfet Laurent Théry avec ce débat public pour lequel vous avez donné votre engagement et qui  permettra aux citoyens de ce territoire de s’emparer de ce projet, de l’enrichir et d’indiquer à la future gouvernance quel projet porter.

Par ces moyens vous permettez à toutes et tous, élus, citoyens, de collaborer à co-construire l’avenir de notre métropole Aix Marseille Provence.
Fort de toutes ces avancées, le groupe écologiste votera pour la loi de modernisation de l’action publique territoriale et affirmation des métropoles dans une vision constructive et en vue des prochaines étapes, la lecture au Sénat puis de nouveau à l’Assemblée Nationale.

Voici ci-dessous la vidéo de l'intervention de François-Michel Lambert :


Mardi 23 Juillet 2013



François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription