François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


Incendies forêts d’un côté et projet biomasse démesuré de l’autre, remettons les choses dans le bon sens



Communique de presse François-Michel Lambert député (LREM) de Gardanne. Paris, le 26 juillet 2017.

Depuis le début de la semaine la Provence subit les incendies de forêt les plus inquiétants depuis  près de 20ans. Ce sont des dizaines de foyers, certains circonscrits par les pompiers et services de la sécurité civile, les CCFF des communes, d’autres hors de contrôle.

« Je salue le courage de tous ceux qui interviennent au péril de leurs vies, qui se mobilisent pour aider ceux qui ont tout perdu, pour rassurer ceux qui sont inquiets, c’est bien le sens du mot  Fraternité de notre France » déclare le député des Bouches du Rhône (LREM) François-Michel Lambert.
10.000ha sont partis en fumées en ce mois de juillet.

A une question posée ce jour dans l'hémicycle à Nicolas Hulot sur le devenir des centrales thermiques charbon et une possible conversion en biomasse, le ministre de la Transition écologique et solidaire a répondu qu’il ne fallait pas se tromper de projet, exiger des solutions avec rendement énergétique élevé et dimensionné à échelle locale, territoriale.
« Avec ses déclarations Nicolas Hulot vient de confirmer qu’il n’y a plus d’avenir pour la centrale de Gardanne si UNIPER persiste dans ses projets inadaptés, confirmant ce que je dis depuis plus de 5ans. Il a ainsi indiqué que le nouveau modèle de développement est plus modeste et efficace, solidaire et local » précise FM Lambert.
La centrale de Gardanne a besoin de 850.000T de bois par an, soit tout le bois disponible dans un rayon de 200km. Mais surtout du bois sec de qualité, pas celui des débroussaillages car trop « vert », humide et qui ne peut être utilisé en grand volume.

« En entretenant une illusion que la centrale de Gardanne aiderait à faciliter l’évacuation des déchets verts donc que les solutions traditionnelles, de territoire, n’étaient pas ou plus nécessaire, UNIPER a abaissé l’investissement dans la mise en œuvre d’offres solides, locales, disponibles. Aujourd'hui c’est ce qui manque dans la filière. Il est donc urgent d’avoir une stratégie d’usage des produits de la forêt provençale qui ne s’appuie pas sur l’illusion mais sur des réalités. Dès 2013 je recommandais un schéma régional biomasse pour ensuite structurer des usages locaux. L’immobilisme conduit 4 ans plus tard au drame d’une forêt qui s'enflamme plus facilement » conclut le député François-Michel Lambert.

Pour tout contact :
Marjorie HAGOBIAN 0616507066

Mercredi 26 Juillet 2017



François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription