François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


La Métropole Aix Marseille Provence doit être un territoire d'expérimentation pour en faire un territoire de référence !



Karim Zéribi, député européen, président de la RTM,
François-Michel Lambert, député des Bouches-du-Rhône,
Jean-Yves Petit, vice-président Transports de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur


Jean-Marc Ayrault est venu le 8 novembre à Aix et Marseille soutenir la création de la métropole Aix Marseille Provence.

Les écologistes rappellent qu’ils approuvent la création de la métropole, mais rappellent également qu’ils souhaitent avant tout une métropole d'ambition, une métropole des citoyens, au service de ces derniers et du territoire. La métropole ne peut être le monopole des experts, ni des seuls élus, et il convient désormais d’engager des consultations et rencontres citoyennes pour bien déterminer les priorités du territoire.

C’est à la seule demande des écologistes qu'une grande consultation est prévue. Il faut maintenant l'engager !

Sur la question des transports, le premier ministre a annoncé :
  • 2,5 milliards pour la gare et la traversée ferroviaire souterraine de Marseille
  • 370 millions d'euros pour le prolongement du doublement de la voie Aix-Marseille mais également pour un mode de transport automatique pour relier l'aéroport
  • 60 millions d'euros pour le transport en sites propres sur le territoire de la métropole.
  • Et enfin une contribution de l’État aux études relatives au prolongement du métro vers l’hôpital nord et vers St-Loup.
Tout cela sur 15 ans ... donc à l’horizon 2028/2029.

Si la contribution de l’État est évidemment la bienvenue, il faut s'interroger sur la réalité de ces annonces dans un délai (15 ans) qui limite les engagements des gouvernants actuels jusqu'à la fin du mandat de François Hollande.

A l’image de l’actuelle préparation du volet transport du Contrat de Plan Etat Région 2014-2020, cette annonce révèle un manque cruel de concertation de l’Etat et ne prend pas en compte les priorités des transports dans la métropole à beaucoup plus court terme :
  • le seul renouvellement (urgent) des rames de métro et la mise en accessibilité des stations coûteront plus de 500 M€
  • l’augmentation de capacité de la ligne Aix-Marseille, et son électrification, devraient être réalisées dans les 5 ans ; le passage attendu à 6 trains par heure coutera plus de 100 M€
  • le prolongement des lignes de tramway et de métro ne peuvent attendre 15 ans et coûteront plus d’un milliard d’€
  • la modernisation de la voie ferrée de la Côte Bleue, et de celle reliant Aix à l’étang de Berre permettraient de relier efficacement les bassins d’emplois et d’habitat du territoire métropolitain.
  • la réouverture de la ligne Gardanne-Carnoules pour relier le centre Var à la métropole, avec, dans un premier temps, la mise en service du tronçon Gardanne-Trets
  • la réhabilitation de la Voie de Valdonne, permettra de décongestionner une départementale enclavée au nord d'Aubagne et évitera un élargissement autoroutier consommateur de foncier rare, projet validé par les collectivités et dont le financement est à finaliser.
Les écologistes militent ainsi pour une véritable concertation entre l’État et le territoire, et la négociation d’un volet métropolitain spécifique du Contrat de Plan État Région. Ils rappellent également l’impérieuse nécessité  d’un financement pérenne des transports lourds en région, à l’image de ce qui permettra, en Ile-de-France, de financer le projet transport du Grand Paris (30 milliards).

Ils réitèrent leur exigence que l’État abandonne la perspective d’un relèvement de 7 à 10 % du taux de TVA sur les transports publics, et demandent un retour à la TVA réduite de 5 %, taux appliqué aux produits de première nécessité.

 L’État se penche enfin sur le territoire Aix-Marseille-Provence, maintenant passons à un partenariat ambitieux, gagnant-gagnant entre État, Région, Métropole et collectivités locales.

Mardi 12 Novembre 2013



François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription