François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


Le Comité de Suivi de Site d'Alteo confirme sans conteste que nous sommes sur la bonne voie



Communiqué de presse de François-Michel Lambert député (UDE) des Bouches du Rhône.

Marseille, le 2 février 2017.

 

Le comité de Suivi de Site (CSS) d'Alteo (usine d'alumines de Gardanne) s'est tenu ce jeudi 2 février 2017.

Le CSS qui se tient sous l'égide du Préfet de Région, est composé de représentants des services de l'Etat, de l'entreprise Alteo, des associations et d'élus locaux et du Parc National des Calanques.

Il a été mis en place en 2016 pour accompagner la décision de dérogation de rejets en mer des effluents de l'usine d'alumine de Gardanne.

Il s'attache à aborder tous les impacts générés par l'activité industrielle : rejets liquides en mer, poussières et stockage à terre des boues séchées.

 

Lors de ce CSS du 2 février ont été présentées des analyses de rejets, une étude sur la qualité du poisson (Anses), une étude épidémiologique (impacts sanitaires par le CIRE SUD-Santé Publique France), qui se rajoutent aux études déjà effectuées en 2015 et 2016 de radioactivité (IRSN), de poussières (BRGM et OHM Bassin Minier avec AirPaca) et de rejets (DREAL).

 

Aucun service de l'Etat, aucun laboratoire publique n'a alerté sur un risque sanitaire majeur.

Au contraire la rapidité avec laquelle Alteo a réduit le niveau des rejets liquides et des poussières a été relevée par nombre de membres du CSS.

 

"Aujourd'hui démonstration est faite qu'en faisant confiance à l'entreprise mais en étant très vigilant et dans une démarche d'intelligence partagée, de collaboration, des solutions innovantes permettent de tenir dès 2017 les objectifs de 2022, sur tous les paramètres les plus critiques, hormis l'aluminium. Et avec les nouvelles technologies présentées par Alteo au CSS l'objectif politique que j'avais donné est en passe d'être atteint prochainement : avoir de l'eau à usage agricole. C'est une bénédiction à venir pour nos communes qui souffrent de la pénurie d'eau." déclare le député FM Lambert.

 

Alteo a également présenté les programmes d'amélioration sur la question des poussières autour de l'usine et du centre de stockage de Mange-Garri. L'organisme d'État Santé Publique France a donné les résultats d'une enquête sanitaire portant sur les riverains : pas de maladies chroniques liées à l'activité de l'usine ou au stockage décelées. Très forte baisse du taux de poussières relevée par Air Paca mais il faut aller plus loin encore.

 

"Michèle Rivasi, députée européenne et à l'origine de l'hystérie médiatique, n'était pas présente. C'est regrettable car elle aurait vu que tout ce qu'elle racontait devant des caméras, n'était qu'agitation. Qu'il n'y avait pas lieu de faire peur aux gens, simplement d'être vigilant et exigeant, présent et force de propositions, comme je le fais depuis plus de 4 ans. Le plus important c'est qu'il ne semble pas y avoir d'impact sur la santé et que la baisse des impacts environnementaux - poussières, composés métalliques et chimiques - est très importante et très rapide." poursuit FM Lambert.

 

En conclusion François-Michel Lambert a exhorté les associations à prendre leurs responsabilités en évitant de donner aux médias des rumeurs sur lesquelles ces médias "fabriquent" des reportages totalement à charge, reportages qui font ensuite fuir touristes et consommateurs, alors que rien ne le justifie. 

"Nous devons nous appuyer uniquement sur des faits intangibles, ne pas remettre en cause sans fondement les services de contrôle de l'État et à partir de là faire avancer Alteo pour aller toujours plus loin, toujours plus vite, dans la réduction des impacts et dans la démarche d'économie circulaire. Toute défiance serait mortifère pour notre territoire, soyons dans la confiance vigilante et collaborative" conclut le député FM Lambert.

 

Pour contact Marjorie Hagobian

0616507066






Vendredi 3 Février 2017



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Février 2017 - 07:37 Moins de "boues rouges", les efforts d'Alteo reconnus


François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription