François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


Newsletter du véhicule électrique Mai 2013 - Edito de François-Michel LAMBERT



Newsletter du véhicule électrique Mai 2013 - Edito de François-Michel LAMBERT
Notre société moderne, notre pays, n’ont pu atteindre le niveau de développement que nous connaissons qu’en appliquant à outrance le modèle d’économie linéaire qui consiste à “extraire-consommer-jeter” et qui détruit les ressources naturelles de notre planète.

Ce modèle n’est pas durable : les ressources se raréfient, les impacts environnementaux mettent à mal l’équilibre de la planète. Il est impératif de revenir aux fondamentaux, en s’inspirant de la nature. Avec nos connaissances et savoirs nous pouvons créer une société plus équilibrée et plus juste, fondée sur l’économie circulaire. De nombreux pays se sont engagés dans cette voie, en France une loi cadre est attendue pour 2014.

Dès la conception des véhicules, les industriels doivent minimiser les besoins en matières premières, intégrer les matières recyclées, prévoir la réutilisation et la fin de vie du véhicule. Ce changement doit également se traduire dans nos comportements pour accompagner la transition vers une société de services et non plus de possession en incitant les professionnels et les particuliers à privilégier la location, l’autopartage ou le co-voiturage…

L’économie circulaire, c’est le circuit de proximité la réutilisation des produits à l’échelle pertinente, Région ou Europe, c’est l’anti-mondialisation. La logistique du XXIe siècle sera celle qui boucle l’économie circulaire : une boucle courte, robuste, peu impactante sur l’environnement. Le rapport à la vitesse s’en ressentira, les modes alternatifs aux camions auront leur place, les modes doux seront une partie de la solution. C’est le partage d’informations et la minimisation des échanges produits.

On voit que cette économie circulaire c’est l’adaptabilité à chaque besoin, il n’y a plus de modèle unique : télétravail, modes doux, autopartage, co-voiturage, transports en commun, véhicules thermiques ou électriques, etc … Chacun choisira en fonction de son besoin du moment.

Le véhicule électrique a toute sa place, dès à présent. Je couvre une grande part de mes besoins de déplacements avec ma Zoé, véhicule entièrement conçu électrique : déjà 3000km en 2 mois !

Offre adaptée à un milieu urbain et métropolitain, la voiture électrique ne sera jamais 100% écolo ! Pourtant c’est un gain indéniable quant aux enjeux environnementaux, économiques et sociétaux à condition de respecter les fondamentaux dès l’écoconception de la voiture qui devra s’appuyer sur un réseau de bornes de recharge en électricité… verte !

Vendredi 24 Mai 2013



Dans la même rubrique :
< >

François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription