François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


Réaction à l'article publié ce jour dans La Provence au sujet de la métropole



Contrairement à ce que laisse entendre l'article présenté dans La Provence de ce mercredi 27 février (disponible ci-dessous), je confirme mon engagement pour une métropole d'ambition qui puisse aller au-delà des problèmes de transport et d'économie. Pour une métropole de la transition écologique, territoire d'expérimentation pour repenser tout à la fois la démocratie, le lien social, le développement économique plus soutenable et fondé sur les caractéristiques du territoire, notamment les circuits courts et l'économie circulaire, l'approche d'un maillage des transports doux et communs, l'aménagement du territoire en bassins de vie intégrant au mieux l'habitat, l'économie et la culture, à l'opposé du en zonage actuel qui met à mal le lien social dans nos villes et villages.

J'ai clairement exprimé un dépit, un dépit du manque d'ambition dans le projet. Il nous faut une démocratie citoyenne, plaçant le citoyen au coeur du processus, notamment par une exigence du suffrage universel direct.

Je continue à porter l'idée d'un projet métropolitain d'ambition pour les habitants de ce territoire.

Article de La Provence
Article de La Provence

Mercredi 27 Février 2013



François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription