François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


Taxe carbone : Le député François-Michel Lambert interpelle le gouvernement sur l’impact dans les territoires et pointe la mauvaise foi du groupe EON



Paris le 13 juillet :
 
A l’occasion de la séance de questions au gouvernement ce jour, le député François-Michel Lambert (UDE, Bouches du Rhône) a interpellé le gouvernement sur les suites données par le Gouvernement au rapport de MM. Mestrallet, Canfin et Grandjean. Celui-ci préconise la mise en place d’un corridor sur la fiscalité européenne du carbone et la mise en place d’un prix plancher sur le CO2. Ce prix plancher serait concentré sur l’activité des centrales à charbon, selon les dires de Ségolène Royal. Le  député de Gardanne se félicite de cette initiative qui permettra à la France et à l’Europe de respecter les engagements de la COP 21 notamment en « envoyant un signal clair aux investisseurs qui permettrait par exemple de réduire le recours au charbon dans la production d’électricité en Europe»

Néanmoins, le Vice-président de la commission Développement Durable à l’Assemblée s’inquiète  pour le bassin Gardannais. En effet, le groupe UNIPER-EON qui possède une centrale à Gardanne-Meyreuil pratique un chantage à l’emploi inadmissible et refuse toute discussion sur une mutation de son activité, quelque soit l’issue des arbitrages gouvernementaux sur le prix du Carbone et du CO2.  C’est en raison des nombreux emplois que possède  EON dans ses centrales que « Les territoires seraient fortement impactés du fait de leur spécificité et du fait de la mauvaise volonté de l’électricien allemand, EON-UNIPER, je pense aux centrales de St Avold et Gardanne » a délaré ce jour dans l'hémicycle le député FM Lambert.
 
De même, le Gouvernement s’inquiète de la posture de E-ON, la secrétaire d’Etat à la biodiversité a souligné le manque absolu d’effort consenti par EON-UNIPER en ces termes : « La France compte 4 centrales de charbon, l’opérateur historique (EDF) compte maintenir cette capacité pour faire face à des pics de consommation, ce n’est semble t-il pas le choix de son concurrent Eon/ Uniper. » 
 
Si la nouvelle fiscalité annoncée par le Gouvernement est nécessaire et juste aux yeux du député Lambert, elle ne peut justifier le mépris d’EON/Uniper exprimé à l’égard des employés de la centrale thermique de Gardanne, des pouvoirs publics et de l’environnement.
 
Dans un Comité Central d'Entreprise, EON-UNIPER aurait indiqué très clairement son choix d'arrêt des groupes charbon de ses 2 sites, entraînant probablement par là-même la fermeture des sites concernés. "Depuis plus de 5 ans, EON-UNIPER est dans le chantage permanent, pour toujours plus d'aides publiques directes et indirectes. Rien qu'à Gardanne ce seront près de 2 milliards € qui seront engloutis, l'équivalent du cout de la gare souterraine de Marseille ! Et EON continue à menacer de fermeture ? Indécent ! Inadmissible." conclut FML
 
Contact presse :
Marjorie HAGOBIAN
0616507066


Mercredi 13 Juillet 2016



François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription