François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


ValTram et si on préparait réellement l'avenir en s'autorisant à être moderne ?



Voici plus de 10 ans, à l'initiative des élus du Pays d'Aubagne et de l'Etoile et en 1er lieu des maires des communes de la Vallée de l'Huveaune, était lancée l'initiative de reconquérir la voie de Valdonne, voie ferrée historique et désaffectée, pour y placer une offre de transport en commun en site propre, sur 14km depuis La Bouilladisse jusqu'à Aubagne.
 
Sachant dépasser les intérêts politiques ou ceux de la grande ville, la technologie du tram-train (un train de petite dimension qui peut circuler en milieu urbain) s'était imposée. Il ne manquait plus qu'à lancer les enquêtes publiques.
 
Patatras ! Changement de majorité à Aubagne, la nouvelle municipalité a fait de l'abandon du tramway d'Aubagne un de ses principaux arguments de campagne et se retrouve avec une poignée de rames de tramway inutiles. Elle décide de les déplacer au projet ValTram. Une ineptie technologique qui aboutit aujourd'hui à retarder de plusieurs années la mise en servie (au-delà de 2020 pour un projet de 2007) et à quasiment doubler le coût d'investissement.
 
"Dès juin 2014 je rencontrais le maire d'Aubagne, Gérard Gazay, pour lui recommander d'abandonner le tramway et de créer une ligne de bus en site propre. En moins de 2ans on pouvait faire circuler des bus qui auraient bénéficié d'une voie réservée entre Aubagne et La Bouilladisse, et auraient utilisé les routes et rues habituelles pour les 500 derniers mètres vers  la gare d'Aubagne. Force est de constater que l'entêtement perdure pour fourguer ses tramways, quitte à plomber un projet de transport en commun indispensable" déclare François-Michel Lambert, député de la 10eme circonscription et l'un des spécialistes nationaux des transports.
 
Depuis plus de 3 ans, François-Michel LAMBERT rencontre des entreprises, petites et grandes, qui innovent dans le domaine  des transport. Les exemples sont très nombreux : Keoilis et son Navya à Lyon. La RATP et sa EZ10. Lhor et son véhicule Cristal. Alstom et son tramway sur pneu dénommé Aptis.
 
Des technologies qui fonctionnent, qui sont mises en place dans l'année 2017. D'autres solutions à venir. Toutes s'appuient sur le progrès des batteries et de la conduite autonome, changeant complètement les besoins d'infrastructures et les modèles économiques.
 
"J'ai travaillé avec certaines de ces entreprises françaises pour faire une première estimation des coûts d'investissement si on choisit les innovations de bus électriques autonomes: on peut réduire les coûts jusqu'à 50% ! Ce qui veut dire dans le cadre du ValTram un investissement de 60-80 millions d'euros au lieu de 130 millions d'euros, 50 à 70 millions d'euros d'économies sur l'argent public !" précise FM Lambert.
 
FM Lambert a ce jour adressé des courriers aux maires des communes concernées par la liaison du ValTram, à la présidente du Conseil de Territoire, au Président de la Métropole Aix Marseille Provence et au vice-président de la métropole en charge des transports.
 
Il les invite à réorienter immédiatement la solution envisagée pour prendre en compte les innovations extraordinaires dans ce domaine.
 
"Nous pouvons faire plus, plus vite et moins cher si nous prenons dès aujourd'hui les bonnes décisions, à savoir abandonner le tramway et lancer les études sur la base d'un bus électrique autonome. Je le dis, dès 2019 nous pouvons offrir à nos concitoyens un transport en commun dont ils seront fiers et qui plus est coûtera moitié moins cher d’argent. Maintenant c'est aux responsable des exécutifs locaux, notamment la métropole et la ville d'Aubagne, de faire le bon choix dont ils sont redevables pour l'avenir des populations de notre territoire !" conclut le député FM Lambert. 
 
Pour aller plus loin, article du journal Les Échos sur les tramways précise qu'il n'y a plus d'intérêt à mettre en place une ligne de tramway si moins de 45.000 voyageurs par jour. Sur le ValTram, on en attend moins de 10.000 voyageurs par jour....
https://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/0211799158256-le-tramway-cherche-un-second-souffle-en-france-2065287.php



Mardi 28 Mars 2017



François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription