François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


Valtram la majorité de droite d’Aubagne fait primer ses intérêts partisans à l’intérêt collectif et notre avenir



Communique de presse François-Michel Lambert député 10ème circonscription des Bouches du Rhône.
 
Salon du Transport Public de Voyageurs, Marseille le 10 octobre 2017.
 
Le projet VALtram c’est une liaison de transport public entre Aubagne et la vallée de l’Huveaune (La Bouilladisse et à terme jusqu’à Fuveau).
Initié par une majorité de gauche et centriste, qui contre vents et marées a fait émerger en 2010  le besoin avec la meilleure réponse aux vues des solutions disponibles de l’époque : un tram-train hybride entre la souplesse du tramway et la vitesse du train. En 2014 la droite prend le pouvoir dans l’agglomération d’Aubagne. Elle décide d’arrêter le projet de tramway de la ville d’Aubagne mais se retrouve avec 4 rames de tramway inutiles. L’astuce a consisté à retirer la solution tram-train du Valtram pour un tramway qui ne correspond pas au besoin.
Et de reporter de fait l’entrée en vigueur à 2020, voire 2021. Et encore partiellement.
 
« Je n’apprécie pas du tout que Gérard Gazay et Sylvia Barthélémy imaginent que les habitants de la périphérie d’Aubagne sont de second rang et doivent se récupérer les solutions obsolètes qu’ils ne veulent pas à Aubagne » déclare le député François-Michel LAMBERT de la circonscription.
 
La révolution de la mobilité progresse à une vitesse vertigineuse. Marseille accueille le plus grand rendez-vous français dédié au Transport Public de Voyageurs, inauguré ce matin par la ministre des Transports, Élisabeth Borne. Cette année la réalité de cette révolution est palpable : bus électrique de grande capacité de voyageurs et de grande autonomie, navette en conduite autonome sans chauffeur avec une démonstration entre plage du Prado et parc Chanot, bus au bioGNV, utilisation de la puissance de la data pour l’efficacité des transports, ..Toutes ces solutions sont opérationnelles immédiatement.
« Ce matin j’ai rencontré en gare St Charles Sylvia Barthelemy qui m’a fait la confidence qu’elle ne s’intéressait pas à ces innovations et qu’elle n’irait pas à ce salon - elle a préféré inonder d’un mail mensonger les élus du territoire - et que son seul intérêt est de recaser les rames de tramway en trop d’Aubagne. On marche sur la tête, le monde entier est en train de basculer dans ces innovations extraordinaires, et ici certains élus ne se préoccupent que de leur budget et pas de bâtir une offre de mobilité pour servir les citoyens et préparer le futur » complète FM Lambert expert transport reconnu, qui travaille directement avec le Ministère et qui pendant plus de quatre heures a échangé sur le salon national du transport public avec des professionnels de France et du monde entier.
 
La proposition du député FM Lambert consiste à maintenir le VALTRAM avec une solution moderne de bus (Électrique ou au BioGNV), en site propre (c’est à dire sur voie réservée qu’aux bus), avec un haut service de fiabilité, de fréquence et même adaptable en fonction des besoins.
 
Les différences entre le projet le BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) et le tramway sont importantes :

-Investissement de 60M€ pour le BHNS, 128M€ pour le tramway
-Coût de fonctionnement moitié moins cher si BHNS par rapport au tramway
-Réalisation en moins de 2ans pour le BHNS, plus de 4ans pour toute la section si tramway
-Création d’une voie cyclable avec BHNS, pas de piste cyclable si tramway
-Voie Accessible aux services d’urgence (pompiers, forces de l’ordre) si BHNS, impossible aux forces de sécurité de s’en servir pour éviter les bouchons si tramway
-Desserte garanties depuis chacune des communes de la Vallée de l’Huveaune et du bassin minier) si BHNS, terminus à La Bouilladisse et nécessité d’utiliser un autre moyen de transport si on n’habite pas La Bouilladisse ou Roquevaire si solution Tramway
-Souplesse des moyens de transport en fonction de l’affluence si BHNS pour aller vers le transport à la demande, pas de souplesse si tramway
-Solutions techniques plus simples pour enfouissement canalisation Pechiney si BHNS, surcoût d’enfouissement si Tramway
-Etc…
« Utiliser en 2022 les tramways fabriqués en 2012 c’est comme si on équipait nos écoles de vieux cahiers inutilisés alors que l’on passe à la tablette numérique: on comprend que c’est se moquer du monde et surtout des usagers. Je demande à Sylvia Barthélemy de reprendre le dossier ensemble en ayant pour objectif  l’intérêt des citoyens et des générations futures. Donnons à notre territoire les mêmes chances que le reste du monde : la modernité et l’efficacité. J’ai envoyé à Madame Barthélemy la documentation qu’elle n’est pas venue chercher au salon du Transport Public » conclut le député FM Lambert
 
Contact : Marjorie Hagobian 0616507066


Mardi 10 Octobre 2017



François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription