François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


Agir en tout point pour servir et accompagner la transition : François-Michel Lambert membre du CA du CSTB



Communiqué de presse François-Michel Lambert député (UDE) des Bouches du Rhône. Paris le 20 décembre 2016.
 
Ce mardi, le député (UDE) des Bouches-du-Rhône, François-Michel Lambert, a participé au 1er Conseil d’Administration du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) dans le cadre de la réforme de gouvernance voulue par la loi Transition Energétique pour une Croissance Verte. (TCEV) FM Lambert y est au titre de représentant de l’Assemblée nationale.
Le CSTB est un établissement public essentiel à l’activité du bâtiment de façon particulière, aux politiques publiques économiques et environnementales de façon générale.
 
Soucieux d’être utile jusqu’aux derniers jours de son 1er mandat de député, François-Michel Lambert va activement œuvrer aux travaux du CSTB dans les prochains mois et permettre l’implication du parlement en dialoguant constamment sur ces thématiques. Ce sera aussi par ses réseaux, sa connaissance de l’économie, des acteurs, son implication dans les travaux prospectifs qu’il compte prendre appui. Ce sera notamment en tant que porteur de l’économie circulaire (Président-Fondateur de l’Institut de l’économie circulaire, organisme de référence en France sur cette thématique) FM Lambert voit en sa nomination «une opportunité pour placer au centre des débats les thématiques d’enjeux considérables telles que l’optimisation énergétique des édifices, l’orientation de l’innovation vers une utilisation plus responsable des ressources, la révolution numérique dans le bâtiment (BIM notamment). Mon rôle sera de transmettre la volonté issue de la Loi de Transition Energétique pour apporter des éléments validés et structurants aux acteurs économiques afin d’accélérer la transition vers un modèle plus responsable. »
 
Déjà, le CSTB prend en compte ces thématiques, par la recherche et l’innovation comme par exemple l’outil OVALEC d’aide à la décision en matière d’économie circulaire, 3 ans de recherches, démonstrations avant d’être opérationnel en 2019. Ou encore le projet d’incubateur de start-up du bâtiment, dès 2017 une dizaine de start-up seront accueillies, essentiellement dans le domaine du bâtiment numérique afin de donner au secteur une avance dans le domaine des innovations inéluctables et très rapides à venir dans le domaine.
 
Il est important de rappeler la spécificité de ce secteur, son caractère indispensable aux humains dans une humanité qui va croître de façon considérable en nombre et en besoin. La France doit par exemple faire face à une croissance de 10 millions d’habitants d’ici 2050. Soit l’équivalent d’une ville comme Marseille à construire tous les 3 ans !
C’est aussi son poids dans l’économie en termes d’emplois et de développement des territoires.
C’est bien sûr les impacts environnementaux qui peuvent être majeurs; notamment en consommation de ressources à l’heure où sable et granulats de construction deviennent des ressources qui sont plus difficiles d’accès.
 
« Le bâtiment doit être le cœur des politiques publiques en faveur de la transition énergétique, du développement économique et de l’équilibre avec les limites de la planète. C’est tout l’objet de la nomination de l’écologiste que je suis au CSTB » conclut FM Lambert.
  
Pour tout contact presse
Marjorie HAGOBIAN 0616507066

 
CSTB :
Le CSTB, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment, a pour mission de garantir la qualité et la sécurité des bâtiments, et d'accompagner l'innovation de l'idée au marché. Le CSTB rassemble des compétences pluridisciplinaires pour développer et partager les connaissances scientifiques et techniques déterminantes et pour apporter aux acteurs les réponses qu'ils attendent dans leur pratique professionnelle.
Le CSTB exerce pour cela, 4 activités clés : recherche et expertise, évaluation, certification et diffusion des connaissances. Son champ de compétences couvre les produits de construction, les bâtiments et leur intégration dans le quartier et la ville.
http://www.cstb.fr/
 
Institut de l’économie circulaire
L’Institut de l’économie circulaire est une association nationale multi-acteurs, cercle de réflexions et d’actions, dont l’objectif est la promotion de l’économie circulaire. Lancé début 2013, l’Institut fédère et implique dans une démarche collaborative plus de 200 membres, structures (Entreprises, Collectivités, ONG…) et personnalités qualifiées (Parlementaires, chercheurs, experts…).Mutualiser les compétences et les ressources, faciliter les échanges de savoir et d'expérience entre tous les experts et acteurs impliqués font partie de l’ADN de l’Institut. L’association, dont la mission d’information et de communication est primordiale, diffuse et valorise les réalisations et les bonnes pratiques concrètes sur l'économie circulaire. Elle facilite également la réaction de synergies entre les acteurs afin de favoriser l’émergence de projets multipartites.
Président de l'Institut : François-Michel Lambert
Membres fondateurs de l'Institut : Le groupe La Poste, GrDF, Ecofolio, FEDEREC, Kedge Business School, la Fondation Nicolas Hulot, le Syndicat Français de l'Industrie Cimentière
http://www.institut-economie-circulaire.fr/
 
Ovalec :
Le CSTB, le BRGM, Bouygues Construction et l’Association HQE - France GBC associent leurs expertises dans le cadre du projet de Recherche & Développement OVALEC, visant à accompagner les acteurs du bâtiment dans l’économie circulaire.
Dans ce contexte, ils lancent aujourd’hui le développement d’un nouvel outil d’aide à la décision et à la conception, au service de la qualité environnementale des bâtiments. Complémentaire aux outils ACV Bâtiment actuels, il aura pour spécificité de prendre en compte les caractéristiques du territoire d’implantation des ouvrages, et d’intégrer différents scénarios prospectifs pour la gestion des matériaux en fin d’usage/fin de vie.
http://www.brgm.fr/publication-presse/cstb-brgm-bouygues-construction-association-hqe-france-gbc-developpent-nouvel

Mardi 20 Décembre 2016



François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Ancien Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription