Article n°1385


Dépassionner le débat sur la légalisation du cannabis.


 
Remarquable enquête des étudiants de l'ESSEC sur la question de la légalisation ou de la dépénalisation du cannabis avec arguments et témoignages pour ou contre ! J'ai pu leur exposer mes arguments en faveur d'une légalisation contrôlée comme d'autres parlementaires, scientifiques, responsables associatifs ou simple citoyen ont pu le faire en rappelant que "le cannabis est une réalité
quotidienne pour 700.000 de nos concitoyens et régulière pour 5 millions, donc c'est vraiment un sujet de société”.
M'appuyant sur ma proposition de loi déposée en juillet 2019 qui propose de légaliser en créant un monopole d'état: “Ça doit être encadré, et cet encadrement se fait par un monopole d’État ; garantie de la graine jusqu'à la distribution finale que ces produits sont de qualité. On sort de l'idée de marché où les différents fabricants sont en concurrence. Il s’agirait là d’accompagner les consommateurs de cannabis, de leur offrir un produit sûr, sain, de qualité. D'autant qu'à la fin,on crée 50.000 emplois et 2,5 milliards d’eurosde recettes fiscales !”
L'amende forfaitaire de 200 € qui durcit une politique déjà très répressive est au centre de ce reportage. A lire pour conforter ou non ses positions dans un débat public qui devra s'ouvrir en évitant les caricatures: "on doit retrouver un débat serein et dépassionné sur le cannabis, sortir de tous les préjugés".

Mercredi 7 Octobre 2020



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Juillet 2020 - 18:42 François-Michel Lambert expert Logistique


Rechercher

Newsletter

Suivez-nous
Twitter
Facebook
LinkedIn
YouTube