Coronavirus: mobilisation des députés pour un accès aux soins des demandeurs d'asile



Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas en laissant les migrants et les demandeurs d'asile sans soins et sans couverture médicale que l'on protège notre pays.

Actuellement il faut trois mois de résidence stable et ininterrompue à un demandeur d'asile pour avoir accès aux soins. Une éternité...

A l'heure où l’épidémie de Coronavirus nécessite des mesures fortes et urgentes,  j'ai signé avec d’autres collègues députés ce courrier au ministre de la santé pour lui demander une prise en charge sanitaire immédiate de ces populations à risque.
Isoler, ignorer et montrer du doigt les migrants n'arrêtera pas le virus.

Mais  permettre un accès au soin immédiat et des conditions de vie décente nous protègera.
 
C'est tout le sens de ce courrier.
 
François-Michel Lambert



Jeudi 5 Mars 2020



Dans la même rubrique :
< >

Rechercher

Newsletter

Suivez-nous
Twitter
Facebook
LinkedIn
YouTube