Finissons-en avec la loi PLM, donnons la voix au peuple


Communique de Presse de François-Michel Lambert, député (LEF) des Bouches du Rhône - Le 3 juillet 2020


Dimanche 28 juin, les électeurs de Marseille donnaient une large victoire populaire à la liste menée par Michèle Rubirola tête de liste du Printemps Marseillais. 13.091 voix d'avance sur la liste arrivée deuxième. 13.091 voix qui ne pèsent rien dans un système démocratique dépassé, système qui attribue des sièges au conseil municipal central à partir des résultats de 8 secteurs et non sur les résultats sur tout Marseille. Ce système ouvre des jeux de calculs politiciens, voire d’alliances contre nature, pour empêcher que la candidate arrivée largement en tête puisse être élue maire.

« En 2020, la démocratie ne peut plus se satisfaire de "combinazione" qui ne reconnaît pas le choix populaire. Je salue et comprend l’initiative populaire "Sauver Marseille" où les initiateurs hurlent leur douleur, celle du peuple de Marseille.
C’est pour ce peuple de Marseille que je vais déposer une proposition de loi pour réformer la loi archaïque électorale dite PLM (Paris Lyon Marseille) afin de redonner tout son sens au suffrage direct dans nos 3 grandes villes » déclare le député (LEF) François-Michel Lambert.

Cette proposition de loi pourra être reprise dans la future loi de décentralisation du gouvernement, la loi dite « 3D » qui sera débattue d’ici la fin de l’année.

 Tribune "Sauver Marseille", premiers signataires :
- Philippe Pujol, écrivain 
- Philippe Foulquié, inventeur de la Friche de la Belle de Mai
- Hervé Richaud, Activiste de la lutte contre le VIH
- François Amico, Résistant  à 15 ans, élu en 1989 avec R Vigouroux
- Pierre Berthellot Metteur en scène, directeur de Generic Vapeur
- Richard Dubelski Compositeur, musicien, acteur

Vendredi 3 Juillet 2020



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Octobre 2020 - 10:44 Article n°1385


Rechercher

Newsletter

Suivez-nous
Twitter
Facebook
LinkedIn
YouTube