François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


François-Michel Lambert (député LREM-UDE) présente la démarche « Sortons le plastique inutile »



COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Paris, le 25 juillet 2018,
 
Objectif : proposer fin septembre une stratégie globale pour mettre fin aux pollutions générées par les déchets plastiques en France.
 
François-Michel Lambert a présenté ce matin à l’Assemblée nationale la démarche « Sortons le plastique inutile ».
 
L’évènement visait à alerter l’ensemble des invités (députés, représentants d’associations et journalistes) sur l’urgence de la mise en œuvre d’une stratégie qui réponde aux défis des pollutions résultants de nos consommations des matières plastiques et de la gestion des déchets ainsi générés.
 
Tout le monde doit se sentir concerné par cet impératif de changement, car la contamination par les plastiques n’est pas un phénomène lointain. La mer Méditerranée représente ainsi 1% des mers mondiales tout en contenant 7% des microplastiques. Cela en fait la zone maritime présentant l’un des plus hauts taux de concentration de microplastiques au monde, avec 1,25 millions de fragments par km. 95% des déchets présents dans la mer Méditerranée sont ainsi des plastiques.
 
Macroplastiques et microplastiques déstabilisent les écosystèmes marins et contaminent toute la chaîne alimentaire, jusqu’à nos assiettes. Le coût de la pollution se chiffre par ailleurs en millions d’euros pour les secteurs de la pêche et du tourisme. Attendre que les plastiques se retrouvent dans la mer pour agir n’est donc pas une action crédible ni souhaitable.
 
La pollution se résorbe sur la terre ferme, là où les déchets sont produits, en adoptant une stratégie ambitieuse pour un cycle de vie circulaire des plastiques, quand ils sont nécessaires.
 
La stratégie « Sortons le plastique inutile » :
 
Ce travail décomposera le cycle de vie des plastiques pour interroger la nécessité de leur utilisation. Il s’agira de comprendre les phénomènes de pollution occasionnés à chaque étape de la vie des plastiques pour proposer des alternatives crédibles à leur usage.
 
• La stratégie s’articulera ainsi autour de quatre axes de réflexion :
 
1- Sortir les plastiques inutiles du marché
 
2- Imposer des alternatives biosourcées et biodégradables aux plastiques conventionnels substituables
 
3- Améliorer et créer des circuits de revalorisation pour les plastiques conventionnels non substituables
 
4- Valoriser les déchets plastiques enfouis, sources de futures pollutions, en appliquant le cadre déjà prévu
 
• La stratégie sera donc co-construite avec un ensemble d’acteurs qui interviennent dans le cycle de vie des plastiques. Leur participation au processus est doublement légitimée par leur connaissance spécifique des enjeux de l’utilisation des plastiques et par les leviers en leur possession pour en faire évoluer rapidement les modes de consommations.
  
La stratégie sera donc le fruit d’une concertation ambitieuse qui impliquera l’ensemble des acteurs du milieu du plastique.
 
• Elle sera également ambitieuse dans sa proposition, en mettant à sa disposition l’ensemble des outils d’action publiques disponibles à ce jour.
 
1- Fiscalité, pour orienter les comportements
 
2- Réglementation, pour imposer certaines évolutions rapides
 
3- Incitation, pour accélérer l’innovation et l’engagement
 
4- Information/formation, pour accompagner dans l’évolution du modèle de société
 
L’objectif final : Présenter fin septembre un projet de société aux français
 

La stratégie n’a pas vocation à s’adresser uniquement aux acteurs publics français. Elle se destine en effet à un public plus large, constitué de citoyens, d’entreprises et d’associations volontaires qui souhaitent s’engager dans le chemin d’une croissance plus verte, et d’un modèle sociétal plus respectueux de la planète.
 
C’est pourquoi la stratégie sera présentée dans différents formats, pour parler à l’ensemble des parties prenantes.
 
- Une version “Grand Public” : il s’agira d’une feuille de route qui s’adressera à l’ensemble des français et qui fera la synthèse des ambitions défendues par la stratégie. Ce document est très important pour garantir la transparence et l’impartialité de l’action menée, mais également pour communiquer largement auprès du grand public et générer un élan de soutien citoyen.
 
- Des versions “exécutives” : Il s’agira de plusieurs documents qui seront destinés aux acteurs législatifs et économiques. La stratégie politique se déclinera notamment sous la forme d’une proposition de loi. Les acteurs économiques se verront quant à eux adresser des recommandations pour mettre en place des modes de production et de consommation plus responsables. Ils seront également informés des évolutions proposées dans la stratégie de politique publique.
 
Contact presse : FM Lambert 0611740407

Consultez la présentation ici : 

Jeudi 26 Juillet 2018



François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Ancien Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription