L’État doit prendre le contrôle d’Altéo


Communique de Presse de François-Michel Lambert député UDE de Gardanne - Le 10 décembre 2019.


Alteo a informé ce matin le comité social et économique de l’entreprise de sa décision de déposer auprès du tribunal de commerce de Marseille une demande d’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire d’Alteo Gardanne. Au total ce sont plus de 1000 emplois directs qui sont menacés, des milliers indirects. Dans cette même ville, l’avenir de la centrale thermique à charbon est compromis au-delà de 2021, ce sont ici des centaines d’emplois qui seraient supprimés.

«Des milliers de familles vont passer des fêtes de Noel dans l’angoisse sur leur propre devenir, dans un bassin de vie qui a déjà un taux de chômage élevé. Je m’engage pour eux avant tout » déclare François-Michel Lambert député (UDE) de Gardanne.

Altéo est une société historique, installée à Gardanne depuis plus de 120 ans, leader mondial dans la production d’alumines de spécialité, composants stratégiques dans l’industrie, la recherche et la défense notamment. Ce sont des brevets, du savoir faire, de la propriété intellectuelle de très haute valeur.

François-Michel Lambert avait saisi il y a plusieurs mois le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, pour anticiper sur l’évolution de l’actionnariat d’Alteo (actuellement un fonds américain HIG) et intégrer la société Altéo dans le cadre de ce qui est dénommé le décret dit Montebourg (D. n° 2014-479, 14 mai 2014, relatif aux investissements étrangers soumis à autorisation préalable) de la protection des actifs stratégiques français.

Ce mardi FM Lambert a saisit personnellement le Premier Ministre, Édouard Philippe, pour demander à ce que l’État garantisse le maintien de cette entreprise stratégique en France, avec ses emplois, notamment en envisageant une prise de participation directe de l’État ou via une entreprise déjà contrôlée par l’État.

«Altéo est une entreprise clef d’un très important écosystème économique, notamment sur les enjeux stratégiques pour maintenir et contrôler en France et en Europe des produits vitaux pour notre souveraineté. Des milliers d’emplois en dépendent, la protection des français en dépend. Le gouvernement doit prendre les responsabilités qui incombent à un État fort, le gouvernement doit garantir la continuité d’Altéo, quitte à en prendre le contrôle » affirme le député FM Lambert. 

Contact 0611740408

Mercredi 11 Décembre 2019



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 5 Juin 2020 - 17:30 L’État doit prendre le contrôle d’Altéo


Rechercher

Newsletter

Suivez-nous
Twitter
Facebook
LinkedIn
YouTube