François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


Mission "Attractivité et compétitivité du Range France Med et de l'Axe Rhône"



Mission "Attractivité et compétitivité du Range France Med et de l'Axe Rhône"
Communiqué de Presse.
 
Le 29 janvier 2016, le Premier ministre a confié une mission parlementaire sur l’attractivité des ports couvrant 4 axes portuaires majeurs, à 4 binômes de parlementaires.
Pour l’axe Marseille-Fos Rhône-Saône, François-Michel Lambert, député des Bouches du Rhône et Élisabeth Lamure sénatrice du Rhône, ont conduit une mission commune en allant à la rencontre des acteurs du transport de marchandises pendant plus de cinq mois.
 
Le constat :
 
« Il n’est pas de grande nation sans grand port »
La force de la France, ce n’est pas de posséder 564 ports ou 11 millions de km² de souveraineté maritime, ce n’est pas de disposer du premier littoral européen et parmi les plus belles installations portuaires d’Europe, sa force c’est son potentiel à faire en sorte qu’un jour enfin la mer, le fer, le fleuve, la route, sur les axes de transports majeurs et structurants,  participent ensemble de la vitalité de nos territoires, des collectivités qui les structurent, des entreprises qui les font vivre, et bien sûr des hommes et femmes qui les habitent.
La France a pris du retard dans la compétition : un retard dû au fait qu’elle ne prend pas la pleine mesure de la vitalité économique qui pourrait la caractériser si elle tirait pleinement parti des atouts capitaux que représentent son positionnement et ses infrastructures de transports.
 
"Comment avec autant d'atout peut-on arriver à un si mauvais résultat ?" questionne Alain Vidalies Secrétaire d'État aux transports.
 
Les idées fortes :
 
Si le port a besoin de son territoire, le territoire a besoin de son port : 
1 000 conteneurs génèrent 1 emploi portuaire plus 3 à 4 emplois en transport. Mais si la marchandise est transformée et dispatchée dans le territoire, c'est jusqu'à 6 emplois de plus. L’enjeu réside donc dans l’implantation de ces activités : plateformes logistiques de répartition et entreprises de transformation. Il faut cultiver l’intelligence des territoires en impliquant davantage les collectivités : Régions, Départements, Métropoles, pour faire cause commune, dans une démarche collective autour du transport de marchandises du point de départ au point de livraison, en passant par le port.
 
Mais d'ici là l'urgence absolue est de faire de la simplification :
Réduire la complexité bureaucratique des escales portuaires, mettre en place un cargo community system unique (CCS = Système d'échanges de données entre tous les acteurs liés aux passages portuaires. Marseille est leader avec la société MGI), faire davantage coopérer tous les acteurs, fluidifier la circulation des marchandises mais aussi des informations et des pensées des acteurs de la chaîne !
 
Le rapport préconise l'organisation de deux territoires pour multiplier les implantations de plateformes logistique et d'industries en lien avec les ports de la façade méditerranéenne depuis Port La Nouvelle jusqu'à Nice, en passant par Sète, Marseille-Fos et Toulon :

⁃ d'un côté l'axe Rhône-Saône,
⁃ De l'autre les ports coordonnés sous une visibilité commune et une gouvernance à construire, le Range France Med.
 
 Les principales recommandations :
⁃ Création d'un conseil de coordination interportuaire Méditerranée. Dans un 1er temps une gouvernance commune sur les projets majeurs de la façade (Infras et développement) pour bâtir à terme une gouvernance des institutions. Proposition de le nommer Range France Med,
 
⁃ De fait déployer une véritable stratégie de lobby à Bruxelles notamment pour le Range France Med et l'axe Rhône-Saône. Ceci nécessite le rapprochement des métropoles de Lyon et Aix-Marseille-Provence afin que soit porté en commun un plan d’action pour faire de Marseille Fos le port de Lyon,
 
⁃ Créer un « délégué interministériel au développement économique de l’axe Rhône-Méditerranée » en l’appuyant sur l’agence Medlink, laquelle verra ses missions élargie à tous les modes de transport de son périmètre et aux enjeux d'aménagement économique en lien avec l'activité portuaire,
 
⁃ Il en devra découler l'élaboration concertée avec Medlink, l’État et les collectivités territoriales d’un schéma stratégique des zones logistiques et zones d’activité permettant de renforcer le lien entre activités portuaires et zones économiques des territoires,
 
⁃ De fait mettre en place un indicateur pour mesurer l’efficacité de l’activité portuaire sur le développement économique de son hinterland,
 
⁃ Pour rendre attractif l'immense zone industrialo-portuaire de Fos, il faut accélérer son aménagement, le GPMM pourrait s'appuyer plus sur les compétences de la Métropole Aix Marseille Provence,
 
⁃ Rendre visible les opportunités que sont les ports de Fos et Toulon (chacun étant à 70km de Marseille) pour les décideurs de Marseille, en faisant participer les acteurs locaux de la métropole Aix Marseille Provence, publics ou privés, à la gouvernance et aux projets de ces 2 ports,
 
⁃ La mission rappelle les éléments clés pour une révolution des mentalités et des systèmes organisationnels à mener en France, et ce tel que le définit  la stratégie française "France Logistique 2025".
 
"Cette mission longue et difficile par l'étendue du territoire, la complexité et le nombre d'acteurs impliqués (près de 200 personnes rencontrées, dans plus de 100 auditions) et face aux mutations en cours par la révolution numérique, a permis de poser les bases d'une nouvelle approche entre le territoire et son port" précise FM Lambert, "Nous avons une seule voie : la coopération étroite que ce soit entre les ports du Range France Med, ou entre ces ports et les décideurs du développement économique des territoires du sud-est de la France. Il en va de la création de plusieurs dizaines de milliers d'emplois" conclut le député FM Lambert
 
Nota : le rapport sera disponible le 29 juillet 2016.
 
Pour tout contact 
Marjorie Hagobian 
0616507066

Consultez le rapport définitif ci-dessous :

Lettre de remerciements de Manuel Valls auprès de François-Michel Lambert pour la mission "Attractivité et compétitivité du Range France Med et de l'Axe Rhône".

Mercredi 27 Juillet 2016



François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Ancien Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription