François-Michel Lambert, Député écologiste des Bouches du Rhône #circo1310


Voeux de François-Michel Lambert le 27 janvier à La Destrousse



Voeux de François-Michel Lambert le 27 janvier à La Destrousse
Monsieur le Vice-Président du Conseil Régional, Jean-Yves PETIT
Madame le Maire, vice-présidente du Conseil Général, Danièle GARCIA
Monsieur le Maire de La Destrousse ville qui nous accueille, Michel LAN,
Monsieur le Maire de La Destrousse, André JULLIEN
Monsieur le Maire de Roquevaire, Yves MESNARD
Monsieur le Maire de Peypin, Albert SALLE
Monsieur le Maire de Cadolive, Serge PEROTTINO
Madame le Maire de Gréasque, Suzanne MAUREL
Mesdames et Messieurs les adjoints et élus
Mesdames et Messieurs les représentants des corps de pompiers, de gendarmerie
Mesdames et Messieurs, citoyennes et citoyens un mot qui n’est pas désuet, moins encore depuis cette belle année 2012 qui a vu notre pays retrouver ces fondamentaux, celui de la cordialité, de la fraternité.
 
Je tiens à remercier aussi Jean-David CIOT, député du Pays d’Aix qui n’a pas pu se libérer, mon ami Roland POVINELLI, sénateur et maire d’Allauch qui est bloqué par la course cycliste de La Marseillaise, Jean-Pierre MAGGI, celui qui n’aurait jamais voulu être député et qui a du succéder dans la douleur du décès d’Olivier FERRAND, Jean-Luc BENNAHMIAS député européen et toujours fidèle.
Un petit message amical pour François-Xavier de PERETTI, conseiller communautaire de la CPA.
 
Je vous souhaite à toutes et tous la bienvenue et vous remercie d’être présents aujourd’hui à La Destrousse.
 
La cérémonie des vœux, c’est tout d’abord faire un petit retour d’une année en arrière. 2012 nous a donc réservé le changement que nous attendions tous.
Un pays que l’on sent apaisé, une équipe gouvernementale forte et dont on espère beaucoup, et une Assemblée nationale renouvelée comme jamais depuis plus de trente ans et qui amène une nouvelle respiration.
 
Grâce à vous j’ai la chance d’être l’un de ces nouveaux députés.
J’insisterais pour dire que c’est grâce à plusieurs d’entre vous et notamment François-Xavier, Jean-Michel, Alain, Guy, Jean-Pierre, Vincent, Christian, Grégory, Pierre, Jean-Pierre, André, Etienne, Etiennette, Victoria, Jocelyne, Paul-Louis, Christian, Sylvie, Erick et Eric, etc…mais surtout à celle qui s’est engagée pour être en 1ère ligne à mes côtés je vous demande d’applaudir très très fort Cathy.
 
Dès mon élection j’ai décidé d’être à temps plein sur ce mandat extraordinaire pour me donner dans un engagement total, de chaque instant.
 
Etre député, c’est avant tout être législateur, voter des lois. En cela nous, députés, sommes mobilisés 2 à 3 jours par semaine à l’Assemblée nationale. C’est une volonté du gouvernement : ouvrir sur au moins 4 jours les travaux de l’Assemblée nationale, afin de pouvoir travailler plus de textes de lois. Une volonté forte est instaurée pour réussir les changements de fond dont notre France a besoin.
 
Etre député c’est être le 1er représentant de son territoire, fier de mon territoire de ces diversités :
  • A Allauch les collines de Pagnol pour la partie de chasse de la « Gloire de mon père »,
  • Cadolive, Mimet ou Saint Savournin, la grotte originelle de Gyptis la belle celtes qui a fondé avec Protis le grec notre Marseille, née de ce brassage méditerranéen comme nous tous,
  • la naissance de l’alumine industrielle à Gardanne
  • et c’est aussi Roquevaire, la 1ère commune de France a mettre en place une tarification sociale sur l’eau
Je pourrais parler de chaque commune qui peut-être n’a pas de roman ou de grotte mais tant de choses à dire et à faire vivre
Et justement faire vivre nos communes c’est bien l’attachement que j’en ai, tout d’abord en conservant à mes côtés les blasons de nos communes, en donnant plus de proximité avec vous les maires, en venant à la rencontre des citoyens aussi souvent que possible, en recevant nombre d’entre vous.
 
En tout cas sachez qu’à Paris, ils avaient perdu de vue la 10eme circonscription des Bouches du Rhône, la voici de retour auprès de toutes et tous que je rencontre, je suis fier de vivre ici, ils le savent, ils l’entendent ! C’est un premier pas pour que nos dossiers avancent.
 
Je souhaiterais faire un bilan des six premiers mois du mandat que vous m’avez confié.
 
Six mois d’actions et des premières réalisations.
 
J’ai eu la chance d’être élu Vice-Président de la Commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l’Assemblée nationale, commission couvrant les enjeux de construction, transports, équipement, infrastructures, travaux publics, environnement et chasse. Beaucoup d’enjeux !
 
Cette commission m’a confié la mission « Biomasse », 6 mois d’audition et d’études pour fournir un rapport permettant d’expliquer comment la France peut atteindre ses objectifs en matière d’énergie biomasse. La Biomasse c’est le bois énergie, le biogaz et biocarburant. C’est la principale énergie renouvelable puisque en 2020 la biomasse représentera de 60% des énergies renouvelables, c'est-à-dire plus que toute l’énergie d’origine éolienne, photovoltaïque et hydraulique cumulées !!
C’est l’avenir énergétique d’une France sortant du pétrole et du gaz fossile. C’est un enjeu majeur. Je suis fier et surtout conscient de la responsabilité de cette mission.
 
Je suis aussi président du groupe d’amitié France-Birmanie, le 1er président puisque ce groupe vient d’être créé. C’est très important pour la France, car l’ouverture en cours dans ce pays, grâce au courage de Aung San Suu Kyi, prix nobel de la Paix et femme, cette ouverture est une chance pour la France. Ainsi nous allons mettre en place une coopération pour proposer notre modèle de démocratie et ainsi tisser des liens étroits avec l’un des prochains grands pays d’Asie du Sud-Est. Mon engagement permettra à plusieurs étudiants de partir en Birmanie dès 2013 pour préparer des échanges économiques, culturels avec la Birmanie. Au bénéfice des 2 économies, birmane qui se développera, française qui pourra exporter son savoir-faire et ses produits en Birmanie dont on sait la grande richesse.
 
D’autres engagements au sein de l’Assemblée nationale, je suis référent « logement aménagement du territoire » auprès de Cécile Duflot, Ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement.
 
En charge des enjeux transports, je suis membre du groupe de travail sur l’évolution ferroviaire en France et en Europe pour préparer les chemins de fer des prochaines années.
 
En 7 mois nous avons donc collectivement voté de nombreuses lois que vous connaissez, les emplois d’avenir et celle sur le logement social, sont les 2 plus emblématiques et qui changeront le quotidien de nos concitoyens qui souffrent du chômage, du manque, du mal logement. Beaucoup d’autres lois votées, avec parfois des débats et des échanges engagés mais toujours respectueux.
 
Les lois se sont aussi proposer des lois emblématiques pour changer la vision du développement, j’ai proposé une loi pour interdire toute exploitation des gaz de schiste : la France n’en a pas besoin, il n’y a pas d’avenir, il y a trop de risques environnementaux, ce n’est pas compatible avec les enjeux de changement de climatique et surtout çà ne créé que peu d’emplois, voire çà bloque de véritable filière comme plusieurs entreprises que j’ai rencontrées ici à quelques kilomètres qui exportent dans le monde entier ….mais n’a pas de débouché en France dans la biomasse.

La biomasse dans notre territoire, c’est le projet pharaonique d’Eon à Meyreuil : jamais personne n’a réussi un tel projet qu’ils ambitionnent de faire. Je me suis immédiatement inquiété auprès de la direction d’Eon, des salariés, des élus, du gouvernement. Le projet est très inquiétant. Vous le savez, je suis mobilisé comme jamais, je crains qu’Eon société que dis-je multinationale gigantesque ne cherche à fermer le site et non pas à développer une filière bois-énergie ni à conserver l’emploi. Nous devons tous être vigilants et exigeants, exigeant comme je le suis en demandant qu’un comité se mette en place. Une réunion est programmée en ce sens, le 19 février prochain. C’est une étape. Je continuerai tant que je n’aurai pas la certitude que nous pouvons garantir l’emploi, la production d’électricité, la préservation de nos ressources naturelles. A suivre donc.
 
Autre dossier d’importance, Altéo, ex-Pechiney à Gardanne. Ce fut mon premier coup de fil au ministère du Redressement Productif. Le 19 juin à 11h le matin ! Aujourd’hui la société est en train de trouver un équilibre pour tout à la fois se développer et réussir à régler le problème des boues rouges.
 
Les boues rouges justement, que quelques uns agitent pour discréditer ce que nous faisons avec Yves Mesnard sur Roquevaire : régler le problème des plâtrières. Je m’engage à ce que des solutions, je dis bien « des », soient connues à la fin de l’année. Evidemment il y aura un partage démocratique de ce qu’il faudra faire (ou ne pas faire) dans le respect de la démocratie.
 
Je voudrais dire juste un mot sur Carlo Erba à Peypin. Oui cette entreprise continuera à produire des produits à forte valeur ajoutée et à conserver ses emplois. La mobilisation jusqu’au sein du gouvernement est réelle.
 
J’aimerais vous parler de la future loi sur les « ondes électromagnétiques », les antennes relais, qui sera, j’espère, votée ce jeudi 31 janvier. J’ai la chance de défendre cette loin, aux côtés de la rapporteur, Laurence Abeille. Cette loi, c’est enfin la prise en compte des risques des ondes électromagnétiques pour plus de précaution, notamment dans les crèches. C’est aussi plus de démocratie car il faut savoir aujourd’hui les maires ne peuvent pas bloquer la mise en place d’antennes relais. Demain les maires auront tout leur mot à dire. Du moins je l’espère, cet article n’est pas encore voté.
 
Et justement, cette nécessité d’une démocratie
 
Pour 2013, mes vœux iront dans de nombreux domaines :
  • En tout premier lieu pour une paix rapide dans un Mali apaisé. Nos soldats sont engagés, sachez que je mesure le poids que cela est de soutenir une déclaration de guerre. Je veux avant tout saluer tous ces hommes et femmes engagés pour nous permettre de conserver notre civilisation.
Oui il fallait intervenir car il y a là-bas mais aussi ici un enjeu de civilisation, car nul ne peut ignorer que le Mali a été envahit par des groupes armés qui n’ont qu’une idée : détruire la civilisation en place et imposer leur vision du monde. Ce n’est pas comme çà que je vois le monde, c’est un monde de paix que je veux pour nos enfants. Nous avons pour cela l’obligation, nous européens, de créer cette Europe de la défense, avec une politique européenne enfin unie. C’est le message que j’ai porté avec mes collègues écologistes lors de notre déplacement à Berlin mardi dernier. Message bien reçu par une grande partie des politiques allemands, j’ai espoir.
  • La paix, c’est par l’Education. Cette année 2013 est celle de la reconstruction du système éducatif à la française, celui qui donne les moyens humains, financiers mais aussi de méthodes et de rythmes d’enseignement. Je le dis d’autant plus ici à La Destrousse où je n’oublie pas que je n’ai pas su empêcher la fermeture d’une classe décidée avant mon élection et dont je croyais pouvoir inverser la tendance. Pour 2013, il est impératif de retrouver des classes dans nos écoles. Il faudra aussi participer, en l’enrichissant, au projet national de réforme scolaire porté par le gouvernement.
  • Le logement, avec une nouvelle loi qui sera votée à l’automne. J’ai la chance d’être mobilisé par Madame la ministre, comme je vous l’ai dit. C’est aussi une responsabilité, car nous devons réussir.
  • Les enjeux de transition énergétique, la France doit impérativement changer de direction. Le débat en cours est une chance unique pour sortir avant tout de la dépendance au pétrole qui coûte à la France 70 milliards par an de déficit commercial. Et je vous le dis très tranquillement, ce ne sera pas par le nucléaire.
  • Le développement économique c’est aussi transformer notre industrie, en cela et je vous annonce ici aujourd’hui pour la 1ère fois, je mets en place un Institut de dimension nationale autour de l’Economie Circulaire. J’ai réussi à mobiliser autour de mon initiative, sous le haut patronage du cabinet du 1er ministre et avec le soutien du ministère du Redressement Productif, des grands noms politiques, Chantal JOUANNO sénatrice ancienne ministre, Jean-Luc BENNAHMIAS député européen, Christophe BOUILLON et Dominique POTIER députés socialistes, des personnes engagées comme Nicolas HULOT, Coline SERAUT, des grandes entreprises comme la SNCF, la Poste, Lafarge Ciment, des universités et écoles de commerce et en premier lieu Euromed Management, des plus petites entreprises des chercheurs, des collectivités de toute la France. Qu’est ce que c’est que l’Economie Circulaire ? C’est la capacité à faire que plutôt que de prélever des ressources naturelles pour produire, on recycle, on réutilise : « nos déchets deviennent des matières premières ». Et notre territoire sera au cœur de cette initiative, car j’ai pris cette initiative pour aider Altéo qui justement comme je l’ai dit, veut que ses boues rouges deviennent un produit valorisé, la Bauxaline. Ainsi je veux placer notre territoire au cœur des initiatives, des expérimentations à venir dans l’économie circulaire. Pour de l’activité économique, de l’emploi pour tous, ici et très vite, non délocalisable
  • Il y a aussi pour notre territoire la fameuse métropole. Oui nous devons prendre en compte un territoire qui existe dans sa dimension d’échanges. Nous devons apporter une réponse à ce « fait métropolitain ». C’est en ce sens que j’ai posé ma 1ère  question au gouvernement, dans l’hémicycle en septembre dernier. Il faut trouver une réponse. J’ai toujours dit 4 points incontournables :
    1. Que la diversité de nos communes, de nos bassins de vie, soient préservée, que cette diversité richesse et solidité de ce pays de brassage est un incontournable : chaque commune doit continuer à avoir décidé sur ce qui en fait sa différence. Ce n’est pas moi qui vais dire le contraire en affichant les blasons des 16 communes,
    2. Que ce projet ne peut se faire qu’avec l’appropriation par tous et toutes, les élus et les citoyens. Le projet doit être fait par les gens d’en bas, nous, avec le soutien des gens d’en haut (l’Etat).
    3.  Qu’il faut donner une ambition à ce territoire, c'est-à-dire que ce n’est pas qu’une question de transport ou d’économie, c’est la capacité à transformer en profondeur notre territoire dans sa structure, je veux que nous puissions être un territoire de référence, référence dans la transition écologique.
    4. Qu’il est indispensable que les citoyens soient impliqués. Pour cela il faut le suffrage universel direct. Il faut que les citoyens puissent voter pour leurs futurs élus à cette métropole. Ceci ne veut pas dire que les maires sont écartés. Bien au contraire.
 
Alors avant de vous libérer de mes longues paroles, vous savez mon engagement à être sur le terrain, dans nos 16 communes de la Circonscription, pour une action sans cesse renouvelée pour l’amélioration de votre quotidien. L’action c’est s’engager dans les dossiers comme les plâtrières, la voie de Valdonne, la ZAC de la Chapelle, la nouvelle école de Gréasque, le lycée d’Allauch, l’usine Carlo Serba, Altéo et Eon, la voie ferrée Gardanne-Carnoules-Brignoles, etc…
 
Je suis fier et conscient de la responsabilité que vous m’avez confiée  à travers ce mandat et c’est, avec une équipe de 4 collaborateurs à mes côtés, François-Xavier, Gaëlle, Dorian, Marjorie, que nous participons à la construction de la 10ème  circonscription de demain.
 
Pour une proximité et une écoute permanente mon équipe et moi même continueront à œuvrer pour l’intérêt général. Cette année 2013 c’est le retour vers plus de proximité, avec des permanences dans chaque commune, des outils de communication et d’animation du mandat du député que je suis.
 
Ce travail est mené en partenariat avec les maires et les conseillers généraux de notre circonscription que je remercie bien sincèrement et très amicalement, car je crois que nous avons noué des liens d’amitié qui nous permettront ensemble d’avancer.
 
Etre député c’est aussi et surtout écouter pour apprendre, je veux rester disponible et accessible pour vous toutes et vous tous.
 
 
Ensemble continuons à faire avancer notre circonscription.
 
A toutes et à tous, je souhaite une heureuse année 2013.

Dimanche 27 Janvier 2013



François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône (Allauch, Auriol, Belcodène, Bouc-Bel-Air, Cadolive, Gardanne, Gréasque, La Bouilladisse, La Destrousse, Meyreuil, Mimet, Peypin, Plan-de-Cuques, Roquevaire, Saint-Savournin, Simiane-Collongue)

Ancien Vice-président de la commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale

"Le député du Jour" sur LCP



Newsletter

Rechercher

Suivez-moi
Twitter
Facebook
Mobile
Rss



Retrouvez les artisans et les producteurs de la 10ème circonscription